Consommation : les algues, des plantes aux arômes d’exception

Le 13 Heures s’est penché la production d’algues, des plantes marines encore méconnues.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En Bretagne, de rocher en rocher, Nathalie Hamon et son associée récoltent des algues sauvages, uniquement lors des grandes marées, à mains nues ou aux ciseaux. "C’est tendre et croquant. C’est de la protéine en barre", explique Nathalie Hamon. Mais cette année, les algues se teintent de brun et poussent timidement, la faute à un été trop ensoleillé. Mais peu importe, ce n’est pas la quantité qui compte.

4 à 7 euros le pot

L’objectif de ces deux productrices est de révéler les arômes cachés de ces plantes. Les algues sont séchées puis réhydratées et agrémentées de produits frais. Pour le reste, la recette est secrète. Les préparations sont vendues entre 4 et 7 euros le pot, dans des épiceries en Bretagne, et même jusqu’à Paris et Marseille. Certains chefs bretons ont également adopté les algues, les clients en raffolent.

Le JT
Les autres sujets du JT
La plage de Saint-Maurice à Morieux (Côtes-d\'Armor), interdite au public pour cause d\'algues vertes, le 12 août 2011.
La plage de Saint-Maurice à Morieux (Côtes-d'Armor), interdite au public pour cause d'algues vertes, le 12 août 2011. (FRANK PERRY/AFP)