Bretagne : une unique usine pour se débarrasser des algues vertes

Véritable fléau pour la Bretagne, les algues vertes prolifèrent au point que des plages sont fermées au public. Pour s'en débarrasser, il n'y a qu'une solution, la collecte et le traitement de ces déchets.

France 2

Les algues vertes sont un fléau pour la Bretagne. Elles ont recouvert jusqu'à 1 800 hectares l'an dernier. Depuis le 25 juin, une plage de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) est interdite au public, en raison d'une trop grande quantité de ces algues qui provoquent des odeurs putrides et un gaz toxique. "C'est choquant, très choquant. Lorsque j'étais plus petite, il n'y en avait pas. C'est venu au cours des années", commente une riveraine, installée là depuis soixante ans.

"On en attend entre 100 et 150 tonnes chaque jour"

La seule solution pour s'en débarrasser reste la collecte pour le traitement de ces déchets dans une usine spécialisée, située à Lantic (Côtes-d'Armor). L'entreprise est submergée par la quantité d'algues à recycler. Elle travaille à ce que les algues ne produisent pas de gaz toxique. "Cette semaine, on en attend entre 100 et 150 tonnes tous les jours", annonce Jean-Yves Guern, chef de l'usine, vendredi 19 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des engins traitent des algues vertes dans le site de traitement de Lantic (Côtes-d\'Armor), le 19 juillet 2010.
Des engins traitent des algues vertes dans le site de traitement de Lantic (Côtes-d'Armor), le 19 juillet 2010. (DAMIEN MEYER / AFP)