Société : faut-il rallonger le congé paternité ?

Selon l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS), le congé accordé aux nouveaux pères est trop court.

Voir la vidéo
France 2

Depuis 2002, les nouveaux papas ont le droit à un "congé d'accueil du jeune enfant". Ce congé est, aujourd'hui, de 11 jours consécutifs, et 7 pères sur 10 en profitent. Ce congé est financé par l'assurance maladie, mais est optionnel. À cela s'ajoutent trois jours de congé obligatoires, payés par l'employeur.

Un congé trop court ?

Cela rend "peu probable" les progrès en matière d'égalité professionnelle ou de répartition des tâches ménagères selon l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS), qui recommande d'augmenter la durée du congé paternité de deux à trois semaines, mais aussi l'allongement du congé obligatoire financé par l'employeur à cinq jours. Elle propose aussi de rendre en partie obligatoire le congé paternité afin de déculpabiliser les pères qui le prennent. Le modèle a déjà fait ses preuves en Scandinavie. La question est à l'étude, mais rien n'est arbitré du côté du gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le partage des tâches familiales, favorisé par de longs congés paternité comme en Suède, est un des moteurs de l\'égalité homme-femme.
Le partage des tâches familiales, favorisé par de longs congés paternité comme en Suède, est un des moteurs de l'égalité homme-femme. (CHRISTOPHER ROBBINS / GETTY IMAGES)