Seine-Saint-Denis : les camarades de la lycéenne qui a tenté de se suicider en colère

En Seine-Saint-Denis, une lycéenne s'est immolée par le feu lundi 25 novembre dans son établissement de Villemomble. Une cellule psychologique est en place pour accueillir ses camarades.

France 2

C'est la stupéfaction à Villemomble (Seine-Saint-Denis). Une cellule psychologique a été mise en place lundi 25 novembre après la tentative de suicide de l'adolescente au sein du lycée Georges-Clémenceau, d'où s'exprime en direct le journaliste de France 2 Corentin Fouchard. Elle est toujours ouverte mardi matin. Le recteur de l'académie de Créteil est arrivé sur les lieux ce matin alors que plusieurs lycéens voulaient organiser un blocus de l'école pour "dénoncer l'inaction de l'administration après sa première tentative de suicide".

Gravement brûlée

Les lycéens pourraient venir mardi matin habillés en noir en soutien à cette élève de 1re, arrivée au lycée Georges-Clémenceau en 2018. Les raisons de son geste sont encore inconnues. Le rectorat assure que la jeune fille était suivie pour des troubles psychologiques. Elle a été transportée à l'hôpital Percy à Clamart (Hauts-de-Seine) dans un état grave.

Le JT
Les autres sujets du JT
La porte du lycée Georges Clémenceau, à Villemombre, en Seine-Saint-Denis, lundi 25 novembre 2019. 
La porte du lycée Georges Clémenceau, à Villemombre, en Seine-Saint-Denis, lundi 25 novembre 2019.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)