Saône-et-Loire : un couvre-feu pour les mineurs après des incendies à répétition

Des voitures qui brûlent, chaque nuit : le spectacle est devenu quasi quotidien dans le bassin minier de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). Face à la pression des habitants, la maire veut instaurer un couvre-feu dès dimanche 4 novembre.

En pleine nuit, un habitant filme les flammes depuis sa fenêtre à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). Sur ce parking, les voitures s'embrasent les unes après les autres. Au petit matin, il reste une carcasse et les cendres des six véhicules brûlés la nuit dernière. "J'ai la haine. Je ne comprends pas pourquoi la police ne fait pas plus de rondes", raconte un habitant. Ces habitants de Montceau-les-Mines n'en peuvent plus. Tous dénoncent depuis plusieurs mois un climat d'insécurité ambiant.

Des CRS appelés en renfort pour patrouiller

Pour se faire entendre, ils ont déposé samedi 3 novembre devant l'hôtel de ville un véhicule brûlé. Rapidement, la maire vient à leur rencontre, mais les échanges sont houleux. Pour apaiser leur colère, elle a réclamé l'instauration d'un couvre-feu pour les mineurs. Entre 22h et 6h, interdiction pour eux de se trouver dans les rues de la ville. Des CRS ont également été appelés en renfort. Arrivés de Tours (Indre-et-Loire), ils patrouilleront dimanche 4 novembre au soir dans les différents quartiers de Montceau-les-Mines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures qui brûlent, chaque nuit : le spectacle est devenu quasi quotidien dans le bassin minier de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). Face à la pression des habitants, la maire veut instaurer un couvre-feu dès dimanche 4 novembre.
Des voitures qui brûlent, chaque nuit : le spectacle est devenu quasi quotidien dans le bassin minier de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). Face à la pression des habitants, la maire veut instaurer un couvre-feu dès dimanche 4 novembre. (FRANCE 3)