Rentrée scolaire : la France mauvaise élève du handicap

Malgré une amélioration, l’école publique française a encore du mal à accepter et à poser un regard bienveillant sur les enfants qui apprennent différemment ou sont en situation de handicap.

FRANCEINFO

Depuis sept ans, il y a une amélioration : 385 000 enfants en situation de handicap iront à l’école mardi 1er septembre, c’est 6% de plus par rapport à 2019 et 18% de plus par rapport à 2013. Mais les associations et les chercheurs en conviennent : plus un enfant a besoin d’aide extérieure, plus il aura de difficultés à être scolarisé. Rares sont les enfants polyhandicapés à intégrer une école.

Pas d'exclusion en Italie

Pour ceux qui présentent des troubles verbaux comme les autistes, c’est compliqué là aussi. Pour les enfants présentant un handicap invisible comme la dyslexie, l’accès à l’école est plus aisé, mais c’est l’accessibilité aux cours qui reste inadaptée en France.

Un pays européen est plus avancé que les autres. En Italie, tous les enfants sont scolarisés car il n’existe pas d’écoles spécialisées. Les écoles de Belgique accueille 7 000 enfants handicapés français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant autiste scolarisé dans une école maternelle d\'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en 2008.
Un enfant autiste scolarisé dans une école maternelle d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en 2008. (JOEL SAGET / AFP)