Manger devant la télévision est associé à des retards dans l'acquisition du langage chez les enfants, selon une étude

L'enquête de l'Inserm illustre l'importance des échanges verbaux entre adultes et enfants dans l'apprentissage du langage.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un enfant mange devant la télévision. Photo d'illustration. (THANASIS ZOVOILIS / MOMENT OPEN / GETTY IMAGES)

La télé ne remplace pas une discussion en famille : regarder la télévision à table est associé à des retards dans l'acquisition du langage chez les jeunes enfants, selon une enquête de l'Inserm publiée mardi 8 juin dans la revue Scientific Reports et que franceinfo a pu consulter. Les chercheurs ont suivi 1 562 enfants pendant plusieurs années et ils se sont aperçus qu'à 5 ans et demi, les enfants exposés à la télé pendant les repas familiaux avaient un quotient intellectuel verbal inférieur de 3 points par rapport à celui des enfants qui n'y étaient sont jamais exposés.

Les enfants âgés de 3 à 6 ans passent en moyenne près de deux heures par jour devant les écrans. Si de nombreux chercheurs ont mis en évidence des liens entre le temps passé à les regarder et le développement cognitif de l’enfant, très peu d'entre eux avaient orienté leurs recherches sur le contexte des usages. C'est la nouveauté qu'apporte cette enquête de l'Inserm.

Le rôle de l'interaction humaine

Le langage "est une pratique sociale et l'interaction humaine joue un rôle important dans son acquisition", indiquent les chercheurs. Le développement du langage des enfants est ainsi grandement influencé par leur environnement immédiat "par les interactions qu’ils ont avec leurs parents, leurs frères et sœurs, ainsi qu’avec les autres enfants".

"La télévision pendant les repas peut constituer un frein aux interactions verbales de l’enfant, diminuant à la fois la qualité et la quantité des échanges entre enfants et adultes", explique Jonathan Bernard, chercheur à l'Inserm et co-auteur de l’étude.

"Bien que les enfants soient exposés au langage par l'intermédiaire des dessins animés et d’autres programmes vus sur des écrans, l'interaction verbale entre l'adulte et l'enfant est fortement associée à un meilleur développement du langage de l'enfant."

Jonathan Bernard, chercheur à l'Inserm et co-auteur de l’étude

à franceinfo

Les chercheurs de l’Inserm ont pu mesurer les temps d’exposition aux écrans et plus spécifiquement la fréquence d’exposition pendant les repas de famille, moments clés d’échanges verbaux entre adultes et enfants. Des questionnaires ont été remplis par les parents des 1 562 enfants à l’âge de 2, 3 et 5 ans et demi. Les parents ont notamment renseigné la fréquence à laquelle la télévision était allumée pendant les repas. Pour le temps d’écran des enfants, seuls les temps passés devant la télévision, l’ordinateur et les jeux vidéo ont été considérés."Ces résultats encouragent donc à mieux prendre en compte le contexte dans lequel s’inscrit l’exposition aux écrans, et pas seulement sa durée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enfants ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.