Handicap : passer le baccalauréat et poursuivre sa passion après avoir perdu la vue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Handicap : passer le baccalauréat et poursuivre sa passion après avoir perdu la vue
france 3
Article rédigé par
E.Bailly - France 3
France Télévisions

Les terminales passent leur baccalauréat professionnel mercredi 16 juin, avant les filières générales, jeudi 17 juin. Les équipes de France Télévisions ont suivi une candidate, qui a perdu la vue il y a un an après un coup de sabot de son cheval.

Il aura fallu moins de trois mois à Ninon Forget pour remonter sur un cheval, un sport qu'elle aurait dû arrêter quand, à la suite d'un coup de sabot dans le visage, elle est devenue aveugle. Quatre opérations plus tard, c'est bien elle qui prépare son cheval. "Avoir une passion comme l'équitation, c'est quand même assez moteur, enfin pour moi dans ma vie", souligne la lycéenne. Pugnace, la cavalière de 18 ans cherche les moyens de continuer cette activité. Elle se repère dans l'espace grâce au son que son moniteur installe aux quatre coins du manège.

Hypokhâgne dans un prestigieux lycée parisien

La jeune fille parvient à évoluer avec son cheval. Sa mère ne la lâche pas des yeux. Avec son mari, ils sont bluffés par la volonté de leur fille. "Elle ne nous a pas laissé le choix. Dès le lendemain de l'accident quasiment, elle voulait remonter", raconte son père. Ce mental d'acier, Ninon le garde également au lycée. Alors qu'on lui proposait d'aménager sa scolarité sur deux ans, la jeune fille a choisi de passer le baccalauréat au même rythme que les autres. Elle a déjà été acceptée en hypokhâgne dans un prestigieux lycée parisien, son projet avant l'accident.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enfants ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.