Grande-Bretagne : l'exemple d'un collège sans portables

Les députés examinent aujourd'hui, jeudi 7 juin, l'interdiction du téléphone portable à l'école et au collège pour les enfants, mais aussi pour les enseignants. D'autres pays comme la Grande-Bretagne ont déjà ouvert la voie sans passer par la loi.

Voir la vidéo
France 3

Pour ces collégiens, éteindre son portable et le ranger est devenu un réflexe. Tous les matins, dans cet établissement de Northfolk, dans l'est de l'Angleterre, le proviseur y veille. "On veut s'assurer qu'ils présentent bien, qu'ils portent leurs uniformes, et également rappeler à l'ordre ceux qui auraient un téléphone sorti", explique-t-il au micro de France 3. Comme tous les collèges britanniques, cet établissement est autonome et n'a pas eu besoin d'une directive pour interdire le téléphone portable.

Le téléphone automatiquement confisqué

Ainsi, depuis la rentrée 2017, tous les portables sont interdits dans l'établissement, y compris pendant la récréation et la pause déjeuner. Si un élève se fait prendre en train d'utiliser son téléphone, l'appareil est confisqué et seuls les parents pourront le récupérer. L'annonce a d'abord été très mal vécue pour cette génération accroc aux smartphones, mais elle s'y est faite. Au Royaume-Uni, les premiers établissements sans portable sont apparus dès 2004.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le téléphone portable, déjà interdit en classe, pourrait l\'être aussi dans les cours des récréations et collèges (illustration).
Le téléphone portable, déjà interdit en classe, pourrait l'être aussi dans les cours des récréations et collèges (illustration). (MAXPPP)