Économie : les magasins de jouets en difficulté

Et si les magasins de jouets n'attiraient plus en France ? La Grande Récré, par exemple, devrait demander ce mardi 6 mars son placement en redressement judiciaire. David Boéri, journaliste à France 3, fait le point.

France 3

La Grande Récré était jusque-là un géant dans le secteur du jouet en France. Pourtant, la société devrait demander son placement en redressement judiciaire ce mardi 6 mars. "C'est le numéro 2. Une enseigne que tout le monde connaît avec 252 magasins et 2 500 salariés en France, souligne le journaliste David Boéri. Une vraie réussite depuis sa création en 1977, mais le groupe déjà endetté a connu un très mauvais Noël". À cette saison, qui représente normalement plus d'un tiers de son chiffre d'affaires, les ventes ont plongé de 5,6% et les banques ont finalement sifflé la fin de la récré.

Une concurrence accrue

Pour la première cette année, les ventes de jouets ont reculé en France de 0,8%. En réalité, les enseignes se livrent une féroce guerre des prix et elles doivent, en plus, affronter la concurrence du commerce en ligne et des hypermarchés. Sans compter les changements rapides de consommation : les jeux vidéos remplacent par exemple les jouets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Entre les cadeaux retardés, les échanges et les reventes, l\'économie de Noël ne s\'arrête pas le 25 décembre.
Entre les cadeaux retardés, les échanges et les reventes, l'économie de Noël ne s'arrête pas le 25 décembre. (MAXPPP)