Molenbeek : un "atelier de la vie" pour motiver les enfants

Dans le quartier difficile de Molenbeek, à Bruxelles (Belgique), tristement célèbre pour avoir servi de point de départ à plusieurs terroristes lors des attentats de Paris, une association accompagne les enfants pour leur donner confiance, et les prémunir du décrochage scolaire.

France 2

Ça ressemble à l'école, ça a la couleur de l'école, mais ce n'est pas l'école. Ce samedi-là, dans cet établissement d'un quartier défavorisé de Bruxelles (Belgique), ni cloche ni surveillant, et en guise de profs, des assureurs et des banquiers. Des professionnels d'un secteur différent chaque semaine viennent échanger avec les enfants et expliquer leur métier à leur manière.

Découvrir de nouveaux métiers, susciter des vocations

Jeux de rôle, quiz, discussions : l'objectif est d'éviter le découragement, de redonner confiance aux jeunes, et les motiver à s'engager dans la vie et dans le monde du travail. Les enfants s'engagent sur les trois ans à venir, tous les samedis. Pendant qu'une classe découvre la finance, une autre se rend à l'hôpital pour en découvrir les coulisses. Au passage, atelier civisme et secourisme pour tout le monde, et initiation à des métiers que ces jeunes s'interdisent eux-mêmes trop souvent. À Molenbeek, Anderlecht et Saint-Josse, les trois quartiers les plus difficiles de Bruxelles, au total 510 jeunes sont inscrits à l'association Toekomst l'Atelier de l'Avenir (Tada). Objectif : doubler l'effectif d'ici deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Décrochage scolaire : la méthode bruxelloise
Décrochage scolaire : la méthode bruxelloise (France 2)