A Lyon, un hôpital mise sur le sport pour aider les enfants à se sentir mieux : "Ça me rend joyeuse et j'oublie un peu"

Un nouveau pavillon sport et santé vient d'ouvrir ses portes à l'hôpital Femme Mère Enfant de Lyon. Cette grande salle est dédiée à la pratique du sport pour les enfants souffrant de maladies chroniques. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
A Lyon, l'hôpital Femme Mère Enfant vient d'ouvrir une grande salle de sport dédiée aux enfants qui souffrent de maladies chroniques. (ANNE-LAURE DAGNET / RADIO FRANCE)

Le nouveau pavillon "sport et santé" de l'hôpital Femme Mère Enfant (des Hospices civils de Lyon) a ouvert mercredi 20 octobre. Installée au milieu de l'hôpital, cette salle colorée de 100 m2 est remplie de jeux. Lors de la première séance d'activité, les enfants ont pu slalomer entre des plots, passer sous des barres avant de lancer leur balle sur une cible sous les encouragements de l'éducatrice. Azra, 10 ans, slalome entre les plots avec son fauteuil roulant et profite de ce temps sportif et ludique.

"Ça me plaît de m'amuser, de faire du sport, de prouver qu'on peut faire du sport même si on est en difficulté. Ça peut beaucoup servir",

Azra, 10 ans

à franceinfo

Sa partenaire de jeu, Sawsen, a été opérée pour une scoliose très développée. Elle enchaîne les visites à l'hôpital pour des problèmes de rein et de poumon. "J'aime bien faire de la danse. Je suis très danseuse et très créative. Ça me rend joyeuse et j'oublie un peu, explique la fillette. C'est juste les douleurs qui m'empêchent." 

Les enfants en pleine séance de sport dans le nouveau pavillon sport et santé de l'hôpital Femme Mère Enfant de Lyon, le 20 octobre 2021. (ANNE-LAURE DAGNET / RADIO FRANCE)

Léa Cuisinier coordonne les séances. L'éducatrice fait du sur-mesure pour ces enfants qui souffrent de maladies chroniques. "Il y a la crainte du 'je suis en fauteuil, alors je ne peux pas pratiquer'. Eh bien non ! En fait, nous le tennis de table par exmple, on va le transformer en tennis 'sur' table pour que le mouvement soit adapté à leurs capacités et qu'ils puissent participer." 

Selon la chef du service de rééducation pédiatrique de l'hopital Femme Mère Enfant de Lyon, Carole Vuillerot, ces séances de sport n'ont que des avantages. "Le premier effet c'est comme chez tout le monde, c'est le fait d'être avec les autres et de s'amuser, de prendre du plaisir", souligne la médecin. "Mais ça a aussi un effet thérapeutique, poursuit-elle. Puisque dans beaucoup de pathologies, comme la paralysie cérébrale, qui est la première cause de handicap moteur de l'enfant, ou encore les maladies neuromusculaires, on améliore les fonctions des enfants, c'est-à-dire leur force musculaire et leur capacité de déplacement."

L'hôpital va bientôt proposer aux enfants un mur d'escalade. En attendant, ils peuvent déjà profiter, et ça n'existe nulle part ailleurs, d'un mini-golf où ils peuvent venir jouer avec leur famille pour oublier la maladie le temps d'une partie.

Sport pour les enfants à l'hôpital : le reportage d'Anne-Laure Dagnet
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé et maladie des enfants et ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.