12/13 le mag : six nageurs handisports relèvent le défi dans le Pacifique

Publié
12/13 le mag : six nageurs handisport relèvent le défi dans le Pacifique
France 3
Article rédigé par
Y. Marie, L. Crozat, A. Adoniadis, H. Moutouh, A. Gavin - France 3
France Télévisions

Votre 12/13 le mag, vous propose, dimanche 24 avril sur France 3, une aventure humaine riche en émotions.  Six jeunes nageurs handisports de l’Académie Philippe Croizon à Vichy (Allier) se sont lancé un défi sportif dans le Pacifique : la traversée entre Papeete et l’île de Moorea. 

"C’est un sentiment indescriptible ce qu’on a fait, et c’est tellement, en tout cas pour moi, hors du commun", dit un nageur handisport. Ils ont nagé à l’autre bout du globe, pour se dépasser et torpiller les préjugés sur le handicap. Retour sur l’aventure fabuleuse de Nolan, Natasha, Elisa et Selam, à Tahiti. Vichy (Allier), au début de l’hiver. Il est 6 heures du matin à l’internat de l’Académie Philippe Croizon. Il faut vite avaler le petit déjeuner avant un entraînement aux aurores. Nager et se rêver champion handisport. Une ambition commune pour rejoindre l’académie, et son entraînement intensif.  

Faire de mieux en mieux  

Avant le lycée, enchaîner deux heures de natation. Une routine quasi quotidienne, indispensable face au défi qui les attend : dans un mois, ils nageront 20 km en relai entre les îles de Tahiti et Moorea. Elisa la lyonnaise, est née avec une arthrogrypose des membres supérieurs. "Leur handicap, il ne faut pas le voir comme une limite, il faut plutôt le voir comme des choses qu’on peut faire, et qu’on peut faire de mieux en mieux et qui vont nous permettre d’aller vite", dit Fabien Malfait, entraineur à l’Académie Philippe Croizon. "Au-delà du stress et tout ça, la chance de ces jeunes, c’est que grâce au handicap, ils vont faire des choses qu’ils n’auraient certainement peut-être jamais faites s’ils n’avaient pas été handicapés. C’est là que c’est extraordinaire", déclare Robert Fassolette, le directeur de l’Académie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.