Hausse du prix du tabac : le renforcement du marché parallèle redouté par les buralistes

Des opérations escargot ont lieu depuis ce mercredi 4 octobre au matin dans plusieurs villes de France. Les buralistes manifestent leur colère vis-à-vis de la montée du prix du paquet de cigarettes à 10 euros d'ici 2020, ce qui pourrait selon eux renforcer le marché parallèle.

Cette vidéo n'est plus disponible

Les buralistes victimes de la politique de santé, la buraliste Agnès Furst en est persuadée. Avec les hausses successives du paquet de cigarettes, elle a perdu plus de la moitié de son chiffre d'affaires. Après 23 ans d'activité, elle est obligée de fermer boutique. Ce qui met en colère les débitants de tabac : la flambée du prix du paquet. D'ici 2020, il passera de 7 euros en moyenne à 10 euros. Avec une première augmentation de 35 centimes en novembre, un euro en mars prochain, puis un euro chaque année.

Augmentation des ventes dans les pays frontaliers

Un choc fiscal, selon les buralistes, décidé sans concertation avec le secteur, et une conséquence immédiate : les ventes dans les pays frontaliers devraient encore augmenter. Ici, près de Lille (Nord), les habitants n'hésitent pas à faire dix kilomètres pour acheter leurs paquets de cigarettes en Belgique, et c'est à chaque fois en très grande quantité. Selon les buralistes, le marché parallèle engendre un manque à gagner pour le secteur de 250 millions d'euros par an et la fermeture de plusieurs centaines de bureaux de tabac. Ce mercredi 4 octobre après-midi, ils se rendront au ministère de la Santé pour demander de nouvelles aides.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pancarte d\'un buraliste qui manifeste contre la hausse des prix du tabac, le 17 juillet 2017, à Toulouse (Haute-Garonne).
Une pancarte d'un buraliste qui manifeste contre la hausse des prix du tabac, le 17 juillet 2017, à Toulouse (Haute-Garonne). (REMY GABALDA / AFP)