Cet article date de plus de deux ans.

Drogues : le protoxyde d'azote, un gaz hilarant de plus en plus utilisé par les jeunes

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Drogues : le protoxyde d'azote, un gaz hilarant de plus en plus utilisé par les jeunes
Article rédigé par
France Télévisions

Le protoxyde d'azote est d'ordinaire utilisé en cuisine ou dans les milieux hospitaliers. Mais ce gaz dit hilarant est de plus en plus utilisé comme stupéfiant pour les jeunes.

Le protoxyde d'azote est un gaz aux propriétés euphorisantes, que l'on trouve par exemple sous forme de cartouche. S'il n'est pas illégal, le protoxyde d'azote est considéré comme une drogue. "Tu ne peux pas t'empêcher de rire. Et au bout de cinq minutes, on n'a vraiment mal au crâne, on a l'impression que le crâne va exploser", témoigne un ancien usager.

Ce gaz peut entraîner des dégâts neurologiques définitifs

Ce gaz est aussi utilisé en milieu hospitalier. Mélangé avec de l'oxygène, il permet d'endormir les patients. Pour le docteur Patrick Goldstein, chef des urgences du CHRU de Lille et du Samu 59, inhaler ce produit pur ou avec d'autres produits n'est pas sans danger, notamment pour le cœur. "Du protoxyde d'azote avec des stimulants, quel qu'il soit, voire même avec des boissons énergisantes à partir de thorine, peut entraîner des troubles de rythme qui peuvent être délétères", explique-t-il. "Une utilisation chronique de protoxyde d'azote entraîne une toxicité directe sur les cellules nerveuses et peut entraîner des dégâts neurologiques définitifs", poursuit-il. Cette drogue a déjà fait deux victimes en France depuis 2006, et une quinzaine en Angleterre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Drogue-Addictions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.