Vidéo Cannabis : "La légalisation, même encadrée, j’y suis défavorable", martèle Gérard Larcher

Publié
Article rédigé par
Radio France

"L'usage du cannabis nécessite une politique d'éducation, de prévention et, bien sûr, la lutte contre tous les réseaux", a également rappelé le président Les Républicains du Sénat.

"Je suis défavorable à la dépénalisation" du cannabis, a déclaré sur franceinfo mercredi 5 mai Gérard Larcher, le président Les Républicains (LR) du Sénat. Il était interrogé sur la question alors qu'une mission d’information prône dans son rapport une "légalisation régulée" du cannabis récréatif.

"Il est récréatif le cannabis qu’a utilisé monsieur Traoré avant d’assassiner madame Halimi ? Il est récréatif le cannabis ce celui qui, sous emprise, provoque un grave accident de la route ? Non je suis défavorable à la dépénalisation", a martelé Gérard Larcher.

Prévention et éducation

Les députés à l’origine de ce rapport plaident pour la légalisation du cannabis, afin de "reprendre le contrôle" face aux trafiquants et "mieux protéger les mineurs". Des arguments que n’entend pas le sénateur LR : "Je pense que nous ne faisons pas assez de prévention. L'usage du cannabis nécessite une politique d'éducation, de prévention et, bien sûr, la lutte contre tous les réseaux. Mais nous devrions légaliser le cannabis parce que nous n'aurions pas réussi dans la lutte vis-à-vis des réseaux de trafic ?", a interrogé Gérard Larcher.

Le parlementaire a en revanche une position moins ferme concernant le cannabis à visée thérapeutique : "Là-dessus, je pense qu'il faut être ouvert. Mais la légalisation, même encadrée, j'y suis défavorable."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.