Un comité d'experts de l'Agence française du médicament se dit favorable à l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques

Cet usage ne pourrait être autorisé que dans certains cas précis, par exemple pour des "douleurs réfractaires aux thérapies accessibles".

Un magasin vendant légalement du cannabis à Krakow (Pologne), le 23 novembre 2018.
Un magasin vendant légalement du cannabis à Krakow (Pologne), le 23 novembre 2018. (BEATA ZAWRZEL / NURPHOTO / AFP)

Le comité d'experts mis en place par l'Agence française de sécurité du médicament (ANSM) juge "pertinent d'autoriser l'usage du cannabis à visée thérapeutique" pour certains patients et dans des cas précis, dans un avis publié jeudi 13 décembre par l'ANSM.

Les indications listées par les experts comprennent "les douleurs réfractaires aux thérapies accessibles", "certaines formes d'épilepsies", "des soins de support en oncologie" (cancers), des "situations palliatives" et les contractions musculaires affectant les malades de sclérose en plaques.

"Le comité souhaite qu’une évolution de la législation soit mise en œuvre", précise le communique. Il ajoute que "considérant les risques pour la santé, le comité exclut la voie d’administration fumée pour le cannabis à visée thérapeutique."