Trafic de cannabis : trois individus écroués à Quimper après l'interception d'un go fast parti d'Espagne

Leur convoi a été intercepté avec le concours du GIGN. Ils revenaient du sud de l'Espagne et remontaient la façade atlantique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un gendarme contrôle des véhicules, le 5 août 2022 à Allex (Drôme). (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

Trois individus ont été placés en détention provisoire à Quimper (Finistère) après l'interception d'un go fast parti d'Espagne qui a abouti à la saisie de 115 kg de résine de cannabis, a annoncé dimanche 25 septembre la Gendarmerie nationale. L'opération a été déclenchée dans la nuit de mercredi avec le concours du GIGN. Elle visait à intercepter "un convoi de deux véhicules, revenant du sud de l'Espagne et remontant la façade atlantique en traversant les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime".

Deux hommes "très défavorablement connus" ont été arrêtés et "près de 115 kilogrammes de résine de cannabis" ont été saisis à l'intérieur du véhicule porteur, selon la gendarmerie. "Une femme appartenant à ce même réseau" a aussi été interpellée à son domicile à Quimperlé (Finistère). Ils ont tous les trois été placés en garde à vue.

Les trois suspects ont ensuite été présentés à un juge et placés en détention provisoire. Ils sont accusés de "trafic de stupéfiants, importation de stupéfiants, participation à une association de malfaiteurs, détention d'armes et de munitions de catégorie B".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cannabis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.