Don du sang : l'EFS tire la sonnette d'alarme

L'Établissement français du sang lance un appel d'urgence avant les ponts du mois de mai car, cette année, la situation reste d'être encore plus compliquée.

France 3

C'est un geste qui sauve des vies. Cette mère de famille le sait, cela fait des années qu'elle donne son sang : "Quand on est donneur habituel on nous appelle pour savoir si on est disponible pour donner notre sang". Si l'Établissement français du sang (EFS) l'a contactée, c'est que les réserves sont trop basses, avec 75 000 poches alors qu'il en faudrait 100 000. Cet hiver, le grand froid et l'épidémie de grippe ont réduit le nombre de donneurs et le calendrier, avec beaucoup de ponts, inquiète les médecins.

Chaque don sauve 3 vies

À peine 4% de la population donne son sang ; le prélèvement ne prend pourtant que dix minutes. Pour ces donneurs c'est un acte naturel, un geste de solidarité. "Ma mère a été opérée, elle a eu besoin de sang, ma fille a perdu son bébé et a eu besoin d'une transfusion, donc c'est logique", confie une donneuse. L'EFS en appelle donc au civisme et rappelle que les besoins sont quotidiens. "Il faut savoir que les produits sanguins ont une durée de vie très limitée, les globules rouges peuvent être conservés 42 jours et les plaquettes seulement 5 jours", explique le docteure Sylvie Vallat, responsable des prélèvements à l'EFS. Pour donner, il faut être âgé de 18 à 70 ans. Chaque don de sang sauve trois vies.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Établissement français du sang lance un appel d\'urgence aux dons de sang, le 3 avril 2018.
L'Établissement français du sang lance un appel d'urgence aux dons de sang, le 3 avril 2018. (ODILON DIMIER / ALTOPRESS / AFP)