Déserts médicaux : en Bretagne, des pharmacies expérimentent la prise en charge des malades

Publié
Déserts médicaux : en Bretagne, des pharmacies expérimentent la prise en charge des malades
France 3
Article rédigé par
France 3 Bretagne, S. Ruaux, B. Van Wassenhove, T. Descamps - France 3
France Télévisions

Une expérimentation est testée depuis quelques mois en Bretagne pour lutter contre les déserts médicaux. Pour certaines maladies courantes, il est possible de consulter en pharmacie.   

Dans son officine de Rieux (Ille-et-Vilaine), Didier Roche, pharmacien, peut désormais soigner les petits bobos du quotidien. Brûlures, maux de têtes ou infections urinaires, au total, 13 symptômes peuvent être pris en charge. Les malades peuvent profiter d'un entretien, suivi d'un conseil du pharmacien. "À la fin de l'entretien on rend au patient un compte-rendu, et on va l'appeler, selon chaque cas, soit trois jours après, soit cinq jours après", détaille le pharmacien. 

Désengorger les urgences

La ville de Rieux compte 2 900 habitants, pour un seul médecin. Ici, le dispositif séduit. "C'est bien, ça va désengorger les urgences", estime une femme.  La pharmacie perçoit 15 euros par prise en charge. Didier Roche a bénéficié d'une journée de formation, avec un médecin. Comme lui, 50 pharmaciens bretons testent le dispositif. Près de 400 patients ont déjà été triés en six mois. L'expérimentation doit durer deux ans, et devrait faire école dans le reste de la France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.