Assistants médicaux : une profession pour réduire les délais d'attente

Manuel Tissier fait le point sur les assistants médicaux prévus par le plan santé. 

France 2

Sur le plateau du 13 Heures de France 2, le journaliste Manuel Tissier fait le point sur le métier d'assistant médical. "La feuille de route a été fixée par Emmanuel Macron lors de la présentation du plan santé. Il s'agit de 'décharger les médecins d'actes qui peuvent être faits par d'autres'", rappelle le journaliste. "L'objectif est de gagner 15 à 20% de temps médical. Selon le chef de l'État, cela correspondrait à 2 000 médecins supplémentaires à l'horizon 2020".

Des assistants médicaux réservés à certains médecins

Quel sera le rôle de ces assistants ? D'abord un rôle administratif avec "prise de rendez-vous, accueil, secrétariat. Mais aussi ils pourront procéder à des actes simples comme la prise de tension ou encore mesurer ou peser les patients, en attendant que les médecins arrivent", poursuit le journaliste. Ces assistants ne seront pas pour tous les praticiens. Ils seront réservés aux quartiers prioritaires, aux médecins qui exercent à plusieurs dans des cabinets ou dans des maisons de santé. "Il y a une contrepartie : signer un engagement sur la réduction des délais d'attente et la prise en charge de nouveaux patients", précise Manuel Tissier. "L'État va participer au salaire des assistants médicaux via une enveloppe de 420 millions d'euros venant de la Sécurité sociale. Les professionnels espèrent qu'il y aura une création de 500 postes", dès 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le syndicat SNPI-CFE-CGC craint une mauvaise formation des \"assistants médicaux\" prévus par Emmanuel Macron.
Le syndicat SNPI-CFE-CGC craint une mauvaise formation des "assistants médicaux" prévus par Emmanuel Macron. (JEAN FRAN?OIS OTTONELLO / MAXPPP)