Départements concernés, mode d'emploi, conditions à remplir : ce qu'il faut savoir sur la carte Vitale numérique

L'application doit se déployer durant tout l'été dans huit départements. La carte Vitale dématérialisée ne remplace toutefois pas la carte physique.
Article rédigé par franceinfo - Laura Lavenne
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'application carte Vitale est désormais disponible sur smartphone dans huit départements. (RICHARD VILLALON / MAXPPP)

La carte Vitale arrive sur nos téléphones portables. L'assurance-maladie expérimente cet été, dans huit départements, l'application carte Vitale accessible sur smartphone. Le déploiement a débuté dans le Rhône, les Alpes-Maritimes, la Loire-Atlantique, le Puy-de-Dôme, la Sarthe, la Seine-Maritime, le Bas-Rhin et la Saône-et-Loire.

>>> L'Assurance-maladie émet de "très fortes réserves" sur le projet de fusion de la carte Vitale et de la carte d'identité

Les personnes concernées par cette expérimentation ont reçu au printemps un courrier expliquant la démarche. Cette carte Vitale numérique est réservée aux assurés âgés de 16 ans minimum, possédant déjà une carte physique et disposant d'un téléphone portable permettant de télécharger les applications.

Une fois téléchargée, la carte Vitale numérique est utilisable chez le médecin ou à la pharmacie. Elle permet d’accéder aux services et fonctionnalités de l’assurance-maladie, tels que la facturation Sesam Vitale, l’accès aux téléservices intégrés de l’assurance-maladie obligatoire et, pour les pharmaciens, au dossier pharmaceutique.

Pas d'obligation de téléchargement

Avec ce système, il n'y a plus besoin de mettre à jour sa carte Vitale, cela se fera automatiquement. L'application permet de consulter ses dépenses de soins, les reçus se téléchargent automatiquement en ouvrant l’appli carte Vitale, jusqu’à sept jours après la consultation. Passé ce délai, ils deviennent inaccessibles. Une fois téléchargés, les reçus sont consultables sans limite.

Mais la carte Vitale dématérialisée ne remplace pas la carte physique. Elle n'est pas obligatoire et chacun reste libre de la télécharger ou nonCette phase de test dans les huit départements concernés doit permettre de tester l'application et d'identifier les ajustements nécessaires, avant un déploiement progressif sur tout le territoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.