Vidéo La défiance envers la science est en augmentation

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Seulement 61 % des Français font confiance aux scientifiques. C'est 17 % de moins qu'en 2019...
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Seulement 61 % des Français font confiance aux scientifiques. C'est 17 % de moins qu'en 2019...

"Cette crise a abîmé la parole scientifique." C'est ce que constate Amélie Aubry, la directrice générale d'Elan Edelman. Le baromètre de confiance Edelman mesure l'état de la confiance dans 28 pays, dans toutes les institutions, dont la science. En 2020, en pleine crise sanitaire, la part des Français qui ont confiance en la science est de 61 %, soit une baisse de 17 %. "Pour la parole scientifique, tout d'abord ce qu'il est important d'avoir en tête, c'est qu'on est sur une pathologie naissante et pour autant, même si notre temporalité est immédiate et qu'on souhaite avoir des réponses très rapides, la temporalité de la santé est pas du tout la même", explique Amélie Aubry.

50 % des citoyens estiment que le gouvernement fait une pression sur les scientifiques

Selon Amélie Aubry, les allers-retours et les retours en arrière "ont fait perdre de la confiance aux citoyens dans la parole scientifique." "Ce que l'on voit, si je reviens aux citoyens, et là c'est les citoyens dans le monde mais les tendances françaises sont dans la même lignée, c'est que nous avons 50 % des citoyens qui estiment que le gouvernement fait une sorte de pression sur les scientifiques afin que les scientifiques attestent des bonnes prises de décision ou de la bonne politique gouvernementale menée sur les sujets de la santé", développe-t-elle.

Quelles solutions ?

Selon la directrice générale d'Elan Edelman, ce qui permettra de reconstruire la parole scientifique, ça sera la performance, les résultats sur le terrain, les campagnes de vaccination mais aussi la performance des vaccins. "Certes la parole scientifique a été abîmée mais c'est cette même science qui a trouvé un vaccin en 6 mois, c'est cette même science qui nous permet de la déployer et qui nous donne une forme d'espoir pour une sortie de crise prochainement", ajoute Amélie Aubry.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.