Cet article date de plus de huit ans.

Dans le rouge, le CHU de Caen ne paye plus ses fournisseurs

La difficulté à trouver des financements n'est pas propre au CHU, mais l'amiante dont est truffé le bâtiment pèse particulièrement sur ses finances.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le CHU de Caen (Calvados), le 21 janvier 2012.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

SANTE - Il y a urgence. En raison de difficultés financières, le CHU de Caen (Calvados) a été contraint de suspendre le versement de ses cotisations patronales et de décaler le paiement de ses fournisseurs, a annoncé mardi 11 septembre la direction de l'établissement de santé. C'est une première pour un CHU selon la CGT.

"Les salaires sont et seront payés, a rassuré le directeur, Angel Piquemal, dans un courrier à l'ensemble des agents et praticiens du CHU. Mais, dans ce contexte particulièrement grave, j'ai été contraint de suspendre le versement des cotisations patronales et de décaler le paiement des fournisseurs", a-t-il fait savoir dans un communiqué. Dans cet hôpital, le plus amianté de France, les frais liés au désamiantage (tous les travaux effectués sur le bâtiment actuel connaissent un surcoût de 30%) ont plombé la trésorerie. 

La situation financière de l'établissement qui avait affiché en 2010 le déficit le plus important de France métropolitaine s'est redressé, avec un déficit de 9,2 millions d'euros fin 2011 (soit moins de 2% du budget) contre 19,7 millions un an avant, souligne Angel Piquemal. Mais "si l'établissement s'est largement investi pour redresser sa situation, il ne peut assumer seul l'assainissement de sa structure financière", a-t-il poursuivi, ajoutant que des discussions étaient actuellement en cours avec l'Etat et les établissements bancaires "afin de trouver une issue à cette crise".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.