Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo La jeune femme qui porte plainte contre la pilule 3e génération témoigne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Frédérique Prabonnaud, Francis Mazoyer et Pilippe Dumail / France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pour la première fois en France, une jeune femme de 25 ans a décidé d'attaquer au pénal le laboratoire Bayer, qui fabrique son ancien contraceptif.

Victime d'un accident vasculaire cérébral, une jeune femme a décidé d'attaquer au pénal, vendredi 14 décembre, le laboratoire Bayer, une première en France. Marion Larat, 25 ans, handicapée à 65% depuis un accident vasculaire cérébral, estime que sa pilule de 3e génération en est responsable.

Elle a décidé de porter plainte contre le directeur général de Bayer Santé pour "atteinte involontaire à l'intégrité de la personne humaine", ont indiqué ses avocats, Philippe Courtois et Jean-Christophe Coubris, confirmant une information du Monde.

Sa plainte, déposée vendredi au parquet de Bobigny et que l'AFP a pu consulter, vise aussi le directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui n'a pas demandé le retrait de cette pilule du marché, contrevenant ainsi au principe de précaution, selon les avocats.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La pilule et ses risques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.