Cet article date de plus de huit ans.

Le débat sur la pilule pourrait inciter 29% des jeunes femmes à l'abandonner

Selon un sondage Ifop pour le magazine "Elle", la mise en lumière des effets secondaires éventuels des contraceptifs oraux les influencerait.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Quelque 55% des femmes de 15 à 25 ans déclarent que le débat actuel est "de nature à les dissuader de prendre la pilule", selon un sondage Ifop publié le 8 février 2013. (NATHAN ALLIARD / PHOTONONSTOP / AFP)

C'est une des conséquences du débat sur la pilule et ses risques : 29% des femmes de 15 à 25 ans prenant ce contraceptif oral indiquent que ce contexte peut les inciter à arrêter de prendre la pilule, selon un sondage Ifop (PDF) pour le magazine Elle, publié vendredi 8 février. Le débat autour de la pilule a été lancé en France depuis que le médicament Diane 35 a été jugé responsable de quatre décès et que les pilules de 3e et 4e générations ont été accusées d'accroître les risques d'accidents thrombo-emboliques veineux.

L'institut d'opinion a aussi interrogé les jeunes femmes du même âge qui ne prennent pas la pilule. Résultat : 55% d'entre elles déclarent que le débat actuel est "de nature à les dissuader de prendre la pilule". En outre, 68% des jeunes femmes sondées estiment que prendre la pilule n'est pas sans danger, et peut provoquer de graves problèmes de santé.

Toutefois, 90% des femmes de 15 à 25 ans interrogées pensent que la pilule est un moyen de contraception très efficace. Elles sont 87% à penser que c'est un vrai progrès, qui facilite la vie des femmes et constitue un facteur d'épanouissement pour elles.

 

Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne, du 23 au 25 janvier 2013, auprès d'un échantillon de 501 jeunes femmes, représentatif des femmes françaises âgées de 15 à 25 ans. Méthode des quotas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La pilule et ses risques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.