"Comment peut-on la laisser rentrer en pleine nuit ?" : une octogénaire forcée de quitter l'hôpital de Vannes à minuit

Un homme raconte dans "Ouest France" comment sa mère, âgée de 80 ans et affaiblie, a été "mise dehors" et a dû rentrer seule en taxi au milieu de la nuit.

Capture d\'écran Google Maps de l\'extérieur de l\'hôpital Chubert à Vannes (Morbihan).
Capture d'écran Google Maps de l'extérieur de l'hôpital Chubert à Vannes (Morbihan). (GOOGLE MAPS)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

En colère, François Coupez pousse un coup de gueule dans les pages de Ouest France, jeudi 9 novembre. Sa mère, âgée de 80 ans et hospitalisée à Vannes  (Morbihan) fin octobre pour des vomissements, a été contrainte de quitter sa chambre d'hôpital en plein milieu de la nuit. "A minuit, un médecin est venu la voir en lui disant qu’elle devait partir. Elle a tenté de nous joindre, en vain. Elle s’est habillée toute seule et a été mise dehors", explique son fils. 

Sans moyen de transport, l'octogénaire prend un taxi pour lequel elle paye 103 euros et arrive chez elle à 2 heures du matin. "Comment peut-on laisser une femme seule, affaiblie, malade et âgée de 80 ans se débrouiller pour rentrer chez elle en pleine nuit ? J’ai quand même du mal à comprendre", s'indigne François Coupez. 

Interrogé par Ouest France, l'hôpital de Vannes se refuse à commenter la situation. "Cette personne n’a pas, pour le moment, sollicité le service de réclamation des usagers de l’établissement. Par conséquent, nous ne pouvons faire aucun commentaire sur la prise en charge de cette patiente", explique la directrice adjointe de l'hôpital.