Cigarettes électroniques : un rapport révèle de nombreuses anomalies

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a constaté de "nombreuses anomalies" concernant la sécurité des cigarettes électroniques, et certains dangers, selon les résultats d'une enquête publiés mardi.

(Trois millions de Français utilisent une cigarette électronique régulièrement © Maxppp)

La plupart des cigarettes électroniques vendues en France ne respectent pas la réglementation, c'est ce que révèle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Elle publie ce mardi les résultats d'une enquête menée l'an dernier, qui dévoile de nombreuses anomalies voire des dangers.

90% des liquides de recharge non conformes

En première ligne, les liquides de recharge de ces cigarettes électroniques. La répression des fraudes relève 90% de produits non conformes, avec un étiquetage inadapté. Par exemple, l'oubli du pictogramme annonçant la présence de nicotine... Pire encore : 6% de ces produits sont jugés "dangereux", pour des motifs d’absence d’étiquetage.  Ajoutez à cela l'absence de bouchons de sécurité pour protéger les enfants.

Le chargeur de la cigarette électronique est aussi dans le collimateur de la répression des fraudes. Elle a analysé 14 modèles différents, bilan : la quasi totalité sont non conformes, et neuf risquent de vous envoyer une décharge électrique à cause d'une mauvaise isolation.

Déjà 60.000 produits retirés du marché

En conséquence, l'administration veut mettre le holà. Elle a déjà fait retirer du marché de 60.000 produits et veut renforcer les contrôles. Elle tape donc sur les doigts de toute la chaîne, des fabricants aux buralistes.

Et la question est d'autant plus cruciale que la France est le premier pays vapoteur d'Europe : 3 millions de Français utilisent une cigarette électronique régulièrement. Au total, un marché de près de 400 millions d'euros, dont les 2/3 correspondent aux ventes de recharges liquides.