VIDEO. En Île-de-France, un salon de tatouage dédié à la reconstruction mammaire

Il y a 3 ans, elle ouvrait le premier salon de tatouages en France dédié à la reconstruction mammaire après un cancer du sein. Brut a retrouvé Alexia Cassar, et voilà où elle en est aujourd'hui.

BRUT

En octobre 2017, Alexia Cassar présentait son salon de tatouage unique en France. Le but : recréer, à l'aide d'un tatouage, le mamelon et l'aréole perdus à la suite d'un cancer du sein et d'une mastectomie. "Donc on recrée, avec le tatouage 3D, l'illusion du volume, de la forme, du relief du mamelon", explique la tatoueuse. Des mutuelles se sont engagées à ses côtés et remboursent partiellement ce type de tatouages qui jusqu'à présent n'étaient pas considérés comme une vraie alternative. Pourtant, leur impact sur les patientes est réel : "Les tatouages que j'ai faits, ce que ça m'a apporté, c'est le fait de pouvoir me regarder", confie Corinne qui a eu recours à ce type de tatouages.

"Ça m'a redonné ma féminité que j'avais perdue"

Aujourd'hui, Alexia Cassar est exclusivement spécialisée dans ce genre de tatouages et se veut ainsi rassurante à l'égard de sa clientèle. "Les gens viennent maintenant du monde entier", raconte-t-elle. Si Alexia accorde de l'importance à chacun de ses tatouages, elle veille toutefois à ce que le patient soit bien apte à le supporter. Selon elle, il faut être "capable de dire : 'C'est pas du ressort du tatouage', ça c'est vraiment une compétence ultime pour respecter cette clientèle fragile."

VIDEO. En Île-de-France, un salon de tatouage dédié à la reconstruction mammaire
VIDEO. En Île-de-France, un salon de tatouage dédié à la reconstruction mammaire (BRUT)