Cet article date de plus de deux ans.

Santé : la France s'apprête à interdire certaines prothèses mammaires

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Santé : la France s'apprête à interdire certaines prothèses mammaires
Article rédigé par
France Télévisions

Six fabricants seraient concernés selon les autorités sanitaires. Ces modèles d'implants sont soupçonnés de favoriser une forme rare de cancer.

Six marques et 90 modèles bannis de la France. Jeudi 4 avril, l'agence nationale des produits de santé devrait interdire plusieurs références de prothèses mammaires. Elle dénonce un danger rare, mais grave, pour les femmes qui les portent. Dans un courrier reçu mardi par plusieurs fabricants, le gendarme sanitaire révèle une augmentation significative de cas de lymphomes anaplasiques à grandes cellules. 

56 cas de cancer

En effet, depuis 2011, 56 cas de cette forme rare, mais agressive de cancer, ont été recensés. Trois femmes en sont décédées. En cause : ces implants texturés, c'est-à-dire rugueux, qui ont la réputation de mieux tenir en place. En France, c'est le type de prothèse majoritaire, elles représenteraient 85% du marché et concerneraient plus de 425 000 femmes. Une quinzaine de plaintes a déjà été déposée à Paris et Marseille pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cancer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.