Dans 10 ans, "les cancers du poumon chez les femmes seront aussi fréquents que chez les hommes, c'est désespérant", s'alarme Axel Kahn

Le président de la Ligue nationale contre le cancer affirme sur franceinfo que le cancer du poumon "continue d'augmenter de 1,3% par an chez les femmes" en France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le professeur Axel Kahn, le 19 février 2020 à Antibes. (PATRICE LAPOIRIE / MAXPPP)

"Dans une dizaine d'années, les cancers du poumon chez les femmes seront aussi fréquents que les cancers du poumon chez les hommes. C'est désespérant", s'est alarmé jeudi 4 février sur franceinfo le professeur Axel Kahn, généticien, essayiste et président de la Ligue nationale contre le cancer. Emmanuel Macron lance ce jeudi le nouveau plan cancer à l’occasion de la journée mondiale contre la maladie. Aujourd’hui, 4 millions de personnes sont touchées en France par le cancer.

franceinfo : Le dépistage est-il le maillon faible de notre politique de santé anti-cancer ?

Axel Kahn : Cela fait partie de la stratégie décennale. Et il y a le dépistage. Incontestablement, le taux de dépistage, par exemple, des cancers du sein est de 55% environ alors qu'il est bien supérieur chez les femmes d'autres nations que la nôtre. Le cancer colorectal, ce n'est pas suffisant. Il est certain qu’un diagnostic précoce permet un traitement plus fréquent et curatif. Il y a quand même 160 000 cancers par an qui seraient évitables. L'un des points qui est extrêmement important est de diminuer de 60 000 le nombre de ces cancers qui sont évitables, si on ne fume pas, si on ne boit pas exagérément et si l'alimentation est équilibrée.

Faut-il passer par de nouvelles augmentations du prix du tabac pour lutter contre le cancer des poumons ?

De toute façon, au niveau du cancer du poumon et des méfaits du tabac, il faut bien le reconnaître, c’est désespérant d'une certaine manière, rien n'a été aussi efficace que la sanction au portefeuille. La situation ne peut pas être tolérée.

"Aujourd'hui le cancer du poumon continue d'augmenter de 1,3% par an chez les femmes."

Professeur Axel Kahn, président de la Ligue nationale contre le cancer

à franceinfo

En 2021, le cancer du poumon tuera plus de femmes que le cancer du sein beaucoup plus fréquent. Et dans une dizaine d'années, les cancers du poumon chez les femmes seront aussi fréquents que les cancers du poumon chez les hommes. C'est désespérant. C'est dû au tabac. Le tabac a cessé de reculer cette année du fait du confinement.

Combien de cancers sont guéris chaque année grâce à l'immunothérapie ?

L’immunothérapie a permis de faire des progrès sur des cancers qui étaient extraordinairement résistants. Globalement, aujourd'hui, on guérit 53 à 54% des cancers. Je rappelle que quand la Ligue a été créée en 1918, on en guérissait 10%.

L’ARN utilisé dans des vaccins contre le Covid-19 peut-il être utile dans la lutte contre le cancer ?

Les deux principales compagnies de biotechnologies qui ont proposé les vaccins ARN, Moderna et BioNTech, ont commencé à faire leurs armes avec l’ARN comme protéine thérapeutique contre le cancer. Et il n'y a aucun doute que ce sera l'une des armes contre le cancer rapidement. L’ARN messager n'est pas actif par lui-même. Il est actif en commandant la synthèse d'une protéine. Il y a de nombreuses protéines qui sont thérapeutiques, notamment dans le cancer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.