Cinq types de cancers de la prostate identifiés

Des chercheurs britanniques ont découvert cinq types de cancers de la prostate différents qui se distinguent par leur profil génétique. Ces résultats publiés dans la revue EBioMedicine, pourraient aider à améliorer le traitement des malades.

Il n’y aurait pas un, mais cinq types de cancers de la prostate, selon les résultats d’une étude réalisée par des chercheurs britanniques.

En étudiant les échantillons de prostate présentant des cellules saines ou tumorales de 259 hommes, les chercheurs ont observé les chromosomes anormaux et étudié l’activité de 100 gènes impliqués dans la survenue de ce cancer. Cette analyse leur a permis de mettre en évidence cinq profils génétiques différents, chacun d’entre eux étant associé à une forme plus ou moins agressive du cancer.

Ces résultats pourraient ainsi améliorer le traitement dans le futur, en identifiant avec une meilleure précision que les tests utilisés aujourd’hui les patients les plus à risque de développer une forme sévère.

94 nouveaux gènes identifiés dans le développement du cancer de la prostate

Actuellement, le dosage du PSA (antigène prostatique spécifique) et le score de Gleason sont deux tests permettant de déterminer l’agressivité des cellules cancéreuses. Le premier est réalisé grâce à une observation au microscope des cellules pour en connaître la morphologie. Le second permet à partir d’une prise de sang d’évaluer la concentration de PSA, une protéine fabriquée par la prostate et dont la concentration est le reflet de son activité.

En plus des six gènes déja connus, les chercheurs ont identifié 94 nouveaux gènes qui n’avaient pas encore été impliqués dans le développement de ce cancer.

Mais avant de pouvoir passer de ces résultats au dépistage de formes plus ou moins aggressives permettant d’adapter les stratégies thérapeutiques, de nouvelles études seront nécessaires. Les scientifiques ne sont pas encore certains que l’analyse du profil génétique pourra être utilisée en routine dans les hôpitaux, comme le précise Alastair Lamb, l’un des auteurs de l’étude, cité par la BBC.

En France, plus de 70.000 nouveaux cas de cancers de la prostate sont diagnostiqués chaque année.

Source : Integration of copy number and transcriptomics provides risk stratification in prostate cancer: A discovery and validation cohort study. H. Ross-Adams et al.  EBioMedicine, 2015; doi : 10.1016/j.ebiom.2015.07.017