Cet article date de plus d'un an.

Nobel de chimie : la Française Emmanuelle Charpentier récompensée pour ses travaux sur les ciseaux moléculaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Prix Nobel de Chimie : la Française Emmanuelle Charpentier récompensée pour ses travaux sur les ciseaux moléculaires
Article rédigé par
F. Boutet - franceinfo
France Télévisions

Emmanuelle Charpentier est devenue, en compagnie de Jennifer A. Doudna, prix Nobel de chimie, mercredi 7 octobre. Les deux scientifiques sont récompensées pour leur travail sur le ciseau moléculaire, avec un grand espoir pour les thérapies cancéreuses.

Il est quasiment midi à Berlin (Allemagne), mercredi 7 octobre, quand Emmanuelle Charpentier, une scientifique française et sa collègue américaine, Jennifer A. Doudna, deviennent les 65e prix Nobel de chimie. "Je suis vraiment très honorée par cette récompense et très contente d'être une des pionnières de cette découverte", avoue-t-elle très rapidement. Avec Jennifer A. Doudna, Emmanuelle Charpentier a mis au point la méthode des ciseaux moléculaires. Au sein d'une même cellule, on découpe un gène défaillant et on le remplace par un gène sain. Une technique révolutionnaire, qui permettrait des avancées dans de nombreux domaines, sur les plantes comme sur les animaux et qui pourrait guérir des cancers.

Une découverte qui pose des questions éthiques

Les ciseaux moléculaires posent cependant d'importantes questions éthiques. En réparant les gênes défectueuses, les scientifiques ont potentiellement le pouvoir de modifier les séquences comme ils l'entendent pour rendre par exemple leurs patients plus musclés. Pour empêcher toute dérive eugéniste, un moratoire existe dans plusieurs pays pour interdire la recherche sur les cellules reproductrices. Ce n'est pas le cas en Chine où des jumelles génétiquement modifiées par les ciseaux moléculaires sont nées en 2018.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.