VIDEO. "C'est quelque chose de vraiment très choquant" : une mère d'un "bébé né sans bras" raconte son combat

Isabelle Taymans-Grassin a écrit un livre, "D'étranges coïncidences", pour livrer un témoignage émouvant.

FRANCEINFO

C'est le combat d'une mère pour la vérité. Isabelle Taymans-Grassin est la maman de Charlotte, née en juin 2012, un "bébé né sans bras" : elle est victime d'une agénésie du membre supérieur gauche. "Normalement, on est censé le voir à l'échographie, c'est quelque chose de vraiment très choquant, assure-t-elle. On a l'impression que c'est un cauchemar, que la petite va revenir avec la pédiatre et que tout sera rentré dans l'ordre." De son histoire, elle a écrit un livre, D'étranges coïncidences (éditions Cherche midi) qui est paru jeudi 20 février.

"Il n'y a pas eu d'enquête de terrain"

Dans son "petit village" de Guidel (Morbihan), Isabelle Taymans-Grassin réalise vite que sa fille n'est pas la seule à vivre avec cette malformation "pourtant très rare". Entre 2011 et 2013, quatre cas y sont recensés. Ils s'ajoutent aux trois cas à Mouzeil (Loire-Atlantique) entre 2007 et 2008, les huit cas à Druillat (Ain) entre 2009 et 2014 et les trois cas près de Vitrolles (Bouches-du-Rhône) en 2016.

"Aujourd'hui, on est en droit de s'attendre et de demander des enquêtes de terrain de qualité sur les différentes régions concernées, réclame-t-elle, il n'y a pas eu d'enquête de terrain." Elle espère que son livre permettra "d'éveiller les consciences". "Le combat il est là, conclut-elle. Il est parti d'une histoire, mais il doit aller beaucoup plus loin."

Isabelle Taymans-Grassin (à gauche), accompagnée de Tiphaine Bernard (à droite), lors d\'une réunion publique sur l\'agénésie des membres supérieurs à Guidel (Morbihan) le 6 novembre 2018.
Isabelle Taymans-Grassin (à gauche), accompagnée de Tiphaine Bernard (à droite), lors d'une réunion publique sur l'agénésie des membres supérieurs à Guidel (Morbihan) le 6 novembre 2018. (MAXPPP)