Vidéo "On traite la viande avec le plus gros respect, j'ai pas à avoir honte"

Publié
BRUT
Article rédigé par

Ancienne végétarienne, Laura est devenue bouchère. Et son quotidien, c'est ça.

Laura est bouchère à Terroirs d'Avenir. Pour Brut, elle a accepté de nous ouvrir les portes de sa boucherie. Avant, elle était designer culinaire... et végétarienne. Selon elle, ce mouvement de vegans et de végétariens a permis "de pas mal faire avancer le métier, dans le sens où le consommateur est beaucoup plus conscient de la nécessité de manger une viande de qualité". "Il n'y a pas à se sentir coupable, et surtout quand on travaille dans un milieu comme ici, à Terroirs, où l'on sait qu'on produit de la qualité, on sait que nos animaux sont élevés selon les règles, dans le respect du vivant", estime Laura.

Beaucoup de clichés

Laura fait régulièrement face à des stéréotypes concernant son métier et le fait qu'elle soit une femme. "T'entends beaucoup de clichés en quoi la boucherie, ce n'est absolument pas pour les femmes, c'est pas du tout un métier féminin", déplore-t-elle. Par exemple, il lui arrive d'entendre que les femmes devraient être à la caisse et pas en train de travailler des carcasses de viande. "Je trouve ça un peu insensé, c'est un cliché que j'aimerais absolument cacher, parce que ce n'est plus du tout d'actualité", estime-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.