Une marque de chocolat suisse invente le "chocolat ruby", naturellement rose

Selon le groupe, qui a mis treize ans à développer ce produit, il ne contient aucun colorant ni arôme.

Du chocolat ruby, présenté à Shangaï, en Chine, mardi 5 septembre 2017. 
Du chocolat ruby, présenté à Shangaï, en Chine, mardi 5 septembre 2017.  (ALY SONG / REUTERS)

Cela faisait quatre-vingt ans que les gourmands n'avaient pas connu la création d'une nouvelle couleur naturelle de chocolat. Après le chocolat noir, le chocolat au lait et le chocolat blanc, voici le chocolat rose, baptisé "chocolat ruby". Créé par le groupe Suisse Barry Callebaut, il tire sa couleur d'une fève de cacao appelée "fève ruby", rapporte The Guardian (en anglais), mercredi 6 septembre.

Le chocolat ruby est le fruit de treize années de travail en laboratoire à partir de cette fève naturelle, récoltée en Côte d'Ivoire, en Equateur, ainsi qu'au Brésil, poursuit le quotidien. Quant au plus important, son goût, il se situe "entre la note fruitée des baies et la douceur exquise", selon son créateur. Lequel assure que le chocolat ne contient ni colorant, ni arôme de baie.

Commercialisé dans les mois qui viennent

La marque espère pouvoir commercialiser son chocolat rose d'ici 6 à 18 mois. Si, pour l'instant, les études de marché témoignent d'un intérêt pour cette nouvelle friandise dans le monde entier, les Chinois figurent parmi les consommateurs les plus impatients de découvrir son goût. Interrogé par Bloomberg (en anglais), le Français Antoine de Saint-Affrique, directeur général de Barry Callebaut, assure qu'il devrait leur plaire, eux pour qui "manger du chocolat est quelque chose d'inhabituel".

Partout ailleurs, nul doute que cette couleur, proche de ce qu'on appelle le "rose millenial" (pour l'attrait qu'il exerce sur les célébrités du moment, comme l'illustre cet article de L'Obs), s'inscrit dans une pratique répandue sur les réseaux sociaux et consistant à partager des photos de nourriture sur Instagram. Oui, le chocolat rose est "instagrammable", au même titre que les "bagels arc-en-ciel", relève The Guardian.