Réseaux sociaux : McDonald's soupçonné de nouer des partenariats cachés avec de très jeunes influenceurs

Publié Mis à jour
Réseaux sociaux : McDonald's soupçonné de nouer des partenariats cachés avec de très jeunes influenceurs
France 2
Article rédigé par
S. Piard, J. Mimouni, A. Lo Cascio, S. Ripaud - France 2
France Télévisions

L'UFC-Que Choisir soupçonne McDonald's de payer des enfants pour faire de la pub cachée. L'association a déposé plainte pour pratique commerciale douteuse.

Dans un univers aux couleurs d'un fast-food bien connu, un garçon de 9 ans vante, dans une vidéo de la chaîne Swan & Néo, la décoration de son restaurant et les menus pour ses clients. Des visuels rappelant l'enseigne McDonald's sont accrochés partout. Dans une autre vidéo, une jeune fille déballe des cadeaux offerts par le fast-food. Pour l'UFC-Que Choisir, il s'agit de publicité déguisée. L'association a donc porté plainte contre McDonald's pour pratique commerciale douteuse.

Un travail peu réglementé



"Ce qui bloque dans ce type de vidéo, c'est que pour nous, c'est un partenariat qui ne dit pas son nom, explique Gwenaëlle Lejeune, juriste chez UFC-Que Choisir. C'est déloyal, on ne dit pas que c'est une communication commerciale." L'association juge ce procédé, d'autant plus dangereux, qu'il s'adresse à des mineurs. La page des deux frères Swan et Néo, rassemble 5,71 millions d'abonnés, soit une belle communauté. Le travail et l'image de ces enfants influenceurs restent encore peu réglementés sur les réseaux sociaux. De son côté, McDonald's dénonce "une plainte abusive", en précisant : "Nous avons pour règle de ne jamais engager de partenariat avec des influenceurs ayant moins de 17 ans."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.