"Quand on vous donne votre burger, ça n'a rien à voir avec la photo" : aux Etats-Unis, la "shrinkflation" touche aussi les fast-foods

De plus en plus d’Américains poursuivent en justice les grandes chaînes de restauration rapide comme McDonald’s ou Burger King pour publicité mensongère : ils accusent ces marques de réduire la taille des burgers par rapport à ce qui est affiché sur les photos promotionnelles.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La préparation d'un burger dans un fast-food. Image d'illustration. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Jérôme et ses collègues viennent d'avaler leur déjeuner dans ce centre commercial du nord de Washington. "J'ai mangé McDonald's, un Big Mac", indique-t-il. Mais il se sent dupé : le burger qu'on lui a servi ne correspond pas à celui en photo sur le menu du fast-food : "C'est très différent, ça ne ressemble pas du tout à ça !"

>> "Shrinkflation" : Bruno Le Maire veut une "disposition" qui force "les industriels à faire figurer de manière très visible la réduction de contenu"

D'après Dylan, son collègue, c'est pareil pour chaque repas. "Je suis toujours déçu quand je vois la photo, car on vous promet un bon gros pain et un bon gros steak bien savoureux", explique-t-il. "Et quand on vous donne votre burger, ça n'a rien à voir !"

"Les images qu'on nous montre devraient être celles qu'on nous sert, sinon c'est une arnaque."

Dylan, un Américain

à franceinfo

Ce phénomène est appelé la "shrinkflation" : c'est le fait de réduire la quantité de produit dans le paquet par rapport à celle affichée sur l'emballage. En France, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, annonçait sur franceinfo vouloir créer une "disposition" qui force "les industriels à faire figurer de manière très visible la réduction de contenu". 

Des poursuites engagées pour publicité mensongère

Aux Etats-Unis, certains clients de fast-food s'estiment arnaqués et engagent de réelles poursuites : selon eux, les burgers en photo sont 35 % plus gros que la réalité. Dave explique que la "shrinkflation" touche aussi les burgers : "À cause de l'inflation, la taille des portions a beaucoup diminué et les prix ont explosé. Il devrait y avoir plus de procès contre ces restaurants parce que c'est de la publicité mensongère."

Au premier semestre 2023, 101 recours collectifs ont été engagés pour publicité mensongère aux Etats-Unis contre des entreprises du secteur de l'alimentation, contre seulement 19 pour toute l'année 2008. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.