Pâtisseries : des gâteaux industriels se font passer pour du fait maison

De plus en plus souvent, les éclairs, millefeuilles et autres sont livrés en kit aux boulangeries et pâtisseries. Une situation identique pour 80% des croissants et pains au chocolat.

France 2

En vitrine, impossible de ne pas s'arrêter devant elles. Avec de la crème, au chocolat ou encore fruitées, les pâtisseries sont les vraies stars des boulangeries. Pourtant, certains artisans nous le confirment en caméra cachée : le fait maison n'est pas systématique. "On ne peut pas tout faire, on est obligé d'acheter", justifie l'un des professionnels interrogés. Sur internet, plusieurs sites proposent désormais des pâtisseries industrielles pour des milliers de boulangeries en France. Des gâteaux déjà tout prêts, ou en kits, sans que les clients ne soient toujours informés.

Les vrais artisans réclament un nouveau label

Aucun de ces groupes industriels n'a accepté de nous ouvrir ses portes. Alors, pour savoir comment les commerciaux parviennent à convaincre les boulangeries, nous avons élaboré un stratagème avec la complicité d'un artisan. Il a accepté de prendre rendez-vous avec un industriel et le représentant arrive avec un catalogue à la main. Les prix sont attractifs, par exemple 1,74 euro la tartelette aux framboises. "Il faut dire aux clients : on se fait un petit peu aider, on a un artisan qui travaille pour nous, qui nous aide", conseille le représentant pour que les clients ne se doutent de rien. Pour contre-attaquer, la Confédération des boulangers et pâtissiers de France demande un nouveau label avec un cahier des charges strict.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des croissants à l\'Institut national de la boulangerie-pâtisserie, à Rouen.
Des croissants à l'Institut national de la boulangerie-pâtisserie, à Rouen. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)