Cet article date de plus de trois ans.

Limiter la viande rouge, saler moins... Le Haut Conseil de la santé publique donne sa recette pour une alimentation plus saine

Pour l'institution, ces conseils constituent des "repères vers lesquels tendre et non des normes à atteindre absolument, par tous".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Haut Conseil pour la santé publique a publié, le 27 mars 2017, ses nouveaux repères de consommation alimentaires pour les adultes. (PHOTOALTO / MICHELE CONSTANTINI / BRAND X / GETTY)

Quel régime pour une alimentation parfaitement équilibrée ? C'est la question à laquelle répond le Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Lundi 27 mars, il a révélé, dans le cadre du futur Programme national nutrition santé 2017-2021, ses "conseils" alimentaires pour adultes. Loin d'être des "injonctions moralisatrices", le Haut Conseil préfère parler de "repères vers lesquels tendre et non des normes à atteindre absolument, par tous". Quels enseignements en tirer ? Franceinfo vous donne quelques éléments de recette pour une alimentation saine.

Manger 400 à 500 g de fruits et légumes

"Pour ta santé, mange au moins cinq fruits et légumes par jour." Vous avez sûrement déjà entendu cette phrase. Une question reste pourtant en suspens. Un petit pois compte-t-il autant qu'une citrouille ? Le Haut Conseil de la santé publique a enfin levé le mystère. Une portion équivaut à une quantité de 80 à 100 grammes. "Il est recommandé d’augmenter sa consommation, quel que soit le niveau de consommation initial", ajoute le HCSP. Et parmi ces fruits et légumes, tout est bon à prendre : frais, surgelés ou en conserve. Petite ruse proposée par le HCSP, un jus de fruit, de préférence pressé, peut compter pour une portion de fruit.

Se limiter en viande rouge et en charcuterie

Amateurs de viande rouge, ce message est pour vous. Le conseil est de se limiter à 500 g au maximum par semaine. Fini donc les festins de bœuf, porc, veau, mouton, chèvre, cheval, sanglier ou encore biche. Il faut "privilégier la consommation de volaille", souligne le HCSP. Même conseils pour les personnes friandes de charcuterie. Le Haut Conseil recommande de se limiter à 150 g par semaine. "Au sein de ce groupe, privilégier le jambon blanc", ajoute le HCSP.

Consommer deux produits laitiers par jour

En ce qui concerne le lait, les yaourts, fromages et autres produits laitiers présents dans les produits cuisinés, il ne faut pas non plus en abuser. Deux produits laitiers restent conseillés par jour, avec des portions de 150 ml pour le lait, 125 grammes pour le yaourt et 30 grammes de fromage. Petite faveur accordée par le Haut Conseil : "Le nombre de produits laitiers pourra s’élever à trois par jour lorsque les tailles de portions sont plus faibles."

Eviter les pesticides

Le Haut Conseil conseille aussi les aliments cultivés "selon des modes de production diminuant l'exposition aux pesticides" pour les fruits et légumes, les légumineuses, les produits céréaliers complets. "Le bio est un mode de production limitant les intrants et constitue à ce titre un moyen de limiter l’exposition aux pesticides", souligne-t-il.

Freiner sur le sel, le sucre et le gras

Petite piqûre de rappel enfin. Il est conseillé de limiter le sel, le gras et le sucré, desserts et boissons comprises. Il s'agit de "goûter avant de saler les plats", répète de HCSP. Certains aliments, à répétition, sont à proscrire : pâtisseries, chocolat ou crème glacées. Ils sont "sucrés et gras à la fois", indique le Haut Conseil. Et avis aux distraits : "Un produit gras et/ou sucré même bio, reste un produit gras et/ou sucré."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.