Lait infantile contaminé : les perquisitions ont pris fin hier soir sur les cinq sites de Lactalis

Plusieurs perquisitons ont eu lieu, mercredi, sur cinq sites du géant laitier Lactalis notamment à Laval et dans son usine de Craon en Mayenne, où une contamination à la salmonelle sur des laits infantiles a été découverte. Elles se sont terminées dans la soirée.

Perquisitions au siège de Lactalis à Laval.
Perquisitions au siège de Lactalis à Laval. (STEPHANIE DENEVAULT/RADIOFRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des perquisitions ont eu lieu, mercredi 17 janvier, sur cinq sites du groupe Lactalis, notamment au siège à Laval et dans son usine de Craon (Mayenne) où a été détectée la contamination à la salmonelle qui touche plusieurs marques de lait infantile. Elles ont pris fin dans la soirée de mercredi, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de l'AFP, jeudi 18 janvier.

Cinq sites perquisitionnés simultanément

Les perquisitions avaient débuté simultanément, mercredi matin, sur cinq sites : le siège social de Laval, l'usine de Craon, dans les locaux de Lactalis Nutrition Santé et Lactalis Nutrition Diététique, où se situent les services de contrôle qualité du groupe à Torcé (Ille-et-Vilaine), dans une annexe du siège social à Changé (Mayenne) et dans les locaux de Lactalis International Europe à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), avait détaillé le parquet de Paris.

Ces opérations ont été conduites par la DGCCRF, les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) et les gendarmes de la section de recherches d'Angers. Cette perquisition est la suite logique de l'ouverture le 22 décembre dernier d'une enquête préliminaire par le pôle santé publique du Parquet de Paris, pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée par le danger pour la santé publique et inexécution d'une procédure de retrait ou de rappel d'un produit préjudiciable à la santé".