L'Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et les Hauts-de-France parmi les régions où l'on boit le plus, selon Santé publique France

À l'inverse, la consommation quotidienne d'alcool est moins fréquente en Île-de-France, en Normandie, dans les Pays de la Loire et dans l'ensemble des départements et régions d'Outre-mer.

Une chope de bière (image d\'illustration).
Une chope de bière (image d'illustration). (FR?D?RIC CIROU / MAXPPP)

Les trois régions où la consommation quotidienne d'alcool est la plus forte sont l'Occitanie, la Nouvelle Aquitaine et les Hauts-de-France, selon une étude publiée mardi 14 janvier par Santé publique France. La consommation quotidienne d'alcool concerne ainsi 12,6 % des adultes en Occitanie, 12,3 % en Nouvelle-Aquitaine et 11,5 % dans les Hauts-de-France, contre 10 % en moyenne dans tout le pays.

À l'inverse, la consommation quotidienne d'alcool est moins fréquente en Île-de-France (7,1 %), en Normandie (7,9 %), dans les Pays de la Loire (8,1 %) et dans l'ensemble des départements et régions d'Outre-mer. Selon le baromètre santé 2014, cité par Santé publique France, la Guadeloupe (6,9 %), la Guyane (5,2 %), la Martinique (7,0 %) et La Réunion (5,8 %) ont des moyennes sensiblement moins élevées que la moyenne de la France métropolitaine.

L'alcool tue 41 000 Français par an

"La consommation hebdomadaire varie considérablement suivant les régions en fonction du type d'alcool", estime Santé publique France. Ainsi, les habitants du nord et de l'est de la France boivent plutôt de la bière, ceux du sud du pays du vin, et ceux de l'Ouest des alcools forts.

Selon Santé publique France, chaque année, l'alcool tue 41 000 Français.
Pour limiter les risques sur la santé, la règle est de ne pas boire plus de dix verres de vin ou de bière par semaine, rappelle Santé publique France.