Cet article date de plus de deux ans.

Dans l’Hérault, une start-up collecte et valorise les biodéchets des magasins

Publié
Dans l'Hérault, une start-up collecte et valorise les biodéchets des entreprises
Dans l'Hérault, une start-up collecte et valorise les biodéchets des entreprises Dans l'Hérault, une start-up collecte et valorise les biodéchets des entreprises
Article rédigé par franceinfo - Margaux Bonfils
France Télévisions

Faire du compost pour réduire ses biodéchets n’est pas évident pour les entreprises. Manque de place, quantités trop importantes, certains magasins sont vite dépassés. Dans l’Hérault, une jeune entreprise collecte ces restes à domicile et à vélo pour les valoriser. #IlsOntLaSolution 

Salades défraîchies, pommes ratatinées, impossible pour les épiciers de garder des produits abîmés. Pour leur éviter la poubelle, une solution existe : la collecte des biodéchets en entreprise. Un système auquel adhère le magasin de fruits et légumes de Jérémy pour une centaine d’euros par mois. C’est une accumulation de quantités de déchets que l’on ne pouvait pas gérer, c’est pour cela qu'on avait besoin d’une entité pour nous aider”, confie le gérant.

Chaque semaine, des employés à vélo électrique de l'entreprise montpelliéraine Compost Héros débarrassent le magasin d’une vingtaine de kilos de restes végétaux. Le tout est chargé dans des grands bacs et transformé en compost. La matière produite sera ensuite revendue à des maraîchers comme engrais naturel.

Une demande grandissante 

Une solution écologique pour réduire l'empreinte carbone de ces fruits et légumes voués à finir dans la poubelle. Sur le département de l’Hérault, 30 % des déchets sont exportés car on n’est pas capable de les traiter sur place. Aujourd'hui on a un vrai besoin, les professionnels et les particuliers, d'avoir des solutions pour composter au plus proche des lieux de production”, explique Chloé, fondatrice de Compost Héros.

L’entreprise compte déjà plusieurs clients : une quinzaine de magasins et un lycée. Compost Héros veut étendre son activité hors agglomération avec des collectes en voiture. En moyenne, 250 kilos de biodéchets sont collectés chaque semaine par l'entreprise pour être ensuite transformés. L’objectif est d’atteindre, à la fin de l'année, 20 tonnes de compost.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.