Consommation : le manque de soleil entraîne la baisse du prix des melons

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Fruits et légumes : le manque de soleil entraîne la baisse du prix des melons
France 2
Article rédigé par
P-L Monnier, C. Sinz, O. Labalette, M. Niewenglowski, P. Goldmann - France 2
France Télévisions

Le prix du melon a diminué de 21% par rapport à l'été dernier. C'est toute la filière qui subit le choc, les ventes étant en berne à cause du manque de soleil.  

Sur le marché de La Rochelle (Charente-Maritime), dimanche 1er août, le melon est sur tous les étals. On le trouve à 3 euros la pièce ici, 2,80 euros un peu plus loin. Des prix raisonnables, affirment les clients, qui ont même baissé, selon une association de consommateurs. Le melon aurait perdu 21% de son prix sur un an. Une bonne nouvelle pour les acheteurs, qui vont pouvoir en manger davantage. Mais comment expliquer une telle chute des prix ? 

L'offre et la demande

Selon les professionnels, c'est la météo qui est la principale responsable. Moins il y a de soleil, moins les Français consomment de melon. Yann Vidal, maraîcher à Fréjus (Var), a constaté une baisse de 30% des ventes de melons. Selon lui, il n'y a pas assez d'acheteurs et trop de fruits à ramasser. Résultats : il faut casser les prix pour écouler la surproduction. Ce phénomène ne concerne pas uniquement le melon, puisque le prix global des fruits et légumes a diminué de 8% en un an.

Parmi nos sources :
Observatoire Familles Rurales des prix des fruits et légumes : https://www.famillesrurales.org/sites/multisite.famillesrurales.org._www/files/ckeditor/actualites/fichiers/FamillesRurales_Observatoire%20été%202021_conseil%20conso_complet.pdf
Liste non exhaustive 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.