Conso : les Français plébiscitent les vieux alcools

Les alcools d’autrefois comme la suze ou l’absinthe sont de retour. Sur le plateau du 13 Heures, la journaliste Justine Weyl détaille les raisons de ce succès.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C’est le retour à la mode des alcools considérés il y a peu comme ringards, explique la journaliste Justine Weyl sur le plateau du 13 Heures. "C’est le cas de la suze, dont les ventes ont bondi de 17% l’année dernière, du gin tonic (+11%), mais aussi de l’absinthe ou du Lillet. Ces alcools sont portés par l’engouement pour les cocktails. Le plus emblématique est l’Apérol, à base d’orange amère, de gentiane et de rhubarbe, utilisé pour le Spritz, dont la consommation a été multipliée par 75 entre 2011 et 2015", détaille-t-elle.

27 milliards d’euros d’apéritifs

L’enjeu économique est important, poursuit la journaliste : "Pour les fabricants, l’enjeu est énorme puisque le marché de l’apéritif en France est évalué à 27 milliards d’euros. Ils ont deux défis : faire face à la concurrence du vin et du champagne et s’adapter au fait que les Français boivent de moins en moins. Ainsi, la consommation annuelle d’alcool par foyer a diminué de 1,8 litre l’année dernière".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un vendeur d\'alcool du quartier de Zanouya, à Bagdad, le 15 avril 2013, au lendemain d\'une attaque meurtrière menée par des hommes armés contre des magasins d\'alcool.
Un vendeur d'alcool du quartier de Zanouya, à Bagdad, le 15 avril 2013, au lendemain d'une attaque meurtrière menée par des hommes armés contre des magasins d'alcool. (KHALIL AL-MURSHIDI / AFP)