"Ça nous empêche pas de faire un Noël" : les habitants de Seine-Maritime s’adaptent à l'interdiction de consommer l’eau courante pendant les fêtes

Depuis quelques jours plusieurs communes de Seine-Maritime, notamment dans le secteur de Cailly à une dizaine de kilomètres au nord de Rouen, sont privées d'eau potable.

Distribution d\'eau en Bourgogne-Franche-Comté, le 2 novembre 2018. Photo d\'illustration.
Distribution d'eau en Bourgogne-Franche-Comté, le 2 novembre 2018. Photo d'illustration. (LIONEL VADAM / MAXPPP)

A priori, le soir du réveillon n'est pas le repas où l'on boit le plus d'eau du robinet. "C'est compensé par bien d’autres choses à consommer avec modération", sourit Emilie qui vit à Mont-Cauvaire. Dans ce village de Seine-Maritime, l'eau du robinet est devenue trouble à cause des intempéries depuis le début de la semaine. Une quinzaine de commune sont touchées, notamment dans le secteur de Cailly au nord de Rouen. L'eau est jugée impropre à la consommation jusqu’à nouvel ordre.

De l'eau en bouteille à la mairie

Émilie recevait toute la famille pour les fêtes, mais heureusement, elle avait fait des provisions : "On était 11. On a donc fait les courses pour le réveillon. On avait acheté deux ou trois packs d’eau en plus des deux qui étaient à la mairie."  La municipalité avait en effet mis à disposition de l’eau en bouteille à venir chercher en milieu d'après-midi.

C’est la présence de particules d'argile et de limon qui rend impropre à la consommation l’eau du robinet. Elle est cependant devenue beaucoup moins trouble qu'il y a quelques jours, mais pour Émilie "tant que l’on ne nous dit pas que l’on peut s’en servir, on ne s’en sert pas. Que ce soit pour l’alimentation et la consommation".

Sytème D pour les fêtes

Pour la cuisson, si l'eau est bouillie, cela ne pose pas de souci normalement, selon l'Agence régionale de santé (ARS). Mais Nicolas, lui aussi touché par les restrictions, a préféré ne pas prendre de risque : "Pour la cuisson des petites saucisses ou pour le riz, on cuisine à l’eau minérale en bouteille. On s’embourgeoise un peu mais cela fait un système D et ça ne nous empêche pas de faire un Noël du tout."

On a eu beaucoup de coupures de courant avec les tempêtes. Je pense que l’on aurait été plus embêté sans électricité que sans eauNicolas, habitant en Seine-Maritimeà France Bleu Haute Normandie

Comme Nicolas, beaucoup d'habitants relativisent car ce n'est pas la première fois que ça leur arrive. Ils ont toujours été prévenus par l'entreprise Véolia qui gère le réseau. Ils sauront jeudi 26 décembre s’ils peuvent réutiliser l’eau du robinet. L'ARS doit communiquer le résultat des analyses dans la journée.

"Ça nous empêche pas de faire un Noël" : les habitants de Seine-Maritime s’adaptent à l'interdiction de consommer l’eau courante pendant les fêtes
--'--
--'--