Cet article date de plus d'un an.

Auvergne : au cœur de l'artisanat des fruits confits, menacé de disparition

Publié
Auvergne : au cœur de l'artisanat des fruits confits, menacé de disparition -
Auvergne : au cœur de l'artisanat des fruits confits, menacé de disparition Auvergne : au cœur de l'artisanat des fruits confits, menacé de disparition - ()
Article rédigé par France 2 - A. Lay, O. Labalette, J-M. Perroux
France Télévisions
France 2

Le 13 Heures vous emmène en Auvergne à la découverte d'un savoir-faire local et d'une spécialité de la région, la fabrication des pâtes de fruits et des fruits confits.

Les pâtes de fruits sont nées à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Ce sont des gourmandises phares en Auvergne, mais aujourd'hui, le savoir-faire est menacé de disparition. Crée il y a 140 ans, l'entreprise Cruzilles est la dernière à fabriquer ses friandises. "C'est un procédé historique chez Cruzilles qui date des années 50,60. Le principe du confisage est de remplacer l'eau contenu dans le fruit par du sucre. Une fois que ce taux de sucre est atteint, le fruit est considéré comme confit et peut se conserver quasi indéfiniment", révèle Stéphane Guilbert, directeur général de l'entreprise.

Préserver le savoir-faire

Un gélifiant est ensuite ajouté puis la pâte de fruit est découpée en petit carré, recouvert de sucre. Mais le savoir-faire peine à se transmettre. Une présidente d'association s'est donné l'objectif de ressusciter les fruits confits. Dans sa boutique, Hélène Martin tente de faire perdurer la mémoire de cet artisanat via des objets, des histoires et des dégustations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.