Après les repas copieux de Noël, il faut "booster son immunité" et faire "10 000 pas par jour", conseille un nutritionniste

"À 10 000 pas on ne grossit pas", affirme le Pr Boris Hansel, qui conseille aussi de manger agrumes et kiwis.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Manger du chocolat en "pleine conscience", c'est avoir le plaisir sans les kilos, selon le Pr Hansel (illustration). (LAURENCE MOUTON
 / MAXPPP)

Au lendemain des repas copieux et bien arrosés, il faut "booster son immunité avec kiwis et agrumes", et faire "10 000 pas par jour", car "à 10 000 pas on ne grossit pas". C'est le conseil donné par Boris Hansel, médecin endocrinologue et nutritionniste à l’hôpital Bichat, animateur sur Youtube de l'émission santé grand public de l'université de Paris, Pour une meilleure santé (PuMS) vendredi 25 décembre sur franceinfo. Pour lui, "il n'y a pas mieux que ces fêtes de fin d'année" pour se faire plaisir et "faire du bien à sa santé" ; mais "plaisir ne veut pas dire excès", a-t-il averti

franceinfo : On n'a pas à avoir de culpabilité si on a pris un repas bien copieux en cette période de fêtes sous Covid-19. On en a bien besoin ?

Boris Hansel : Non seulement il ne faut pas avoir de culpabilité, car on sait maintenant que le plaisir fait partie de la santé. Ce plaisir aide à mieux vivre et à vivre plus longtemps. Mais il faut rechercher ce plaisir. Il n'y a pas mieux que ces fêtes de fin d'année pour rechercher ce plaisir et faire du bien à sa santé. Ça ne veut pas dire qu'on ne va pas mettre en place quelques principes et quelques recommandations pratiques. Plaisir ne veut pas dire excès.

"Il faut mettre en place des stratégies comportementales qui vont nous permettre cette fabrication de dopamine tout en étant conscient de ce qu'on est en train de consommer."

Boris Hansel, médecin endocrinologue et nutritionniste

à franceinfo

Ainsi le chocolat, soit vous le consommez rapidement, soit vous le dégustez, vous le sentez, vous le touchez, vous le mettez sous la langue et vous faites un effort pour percevoir ce goût. Avec cet effort de pleine conscience, vous allez profiter pleinement de ce chocolat et vous allez en manger naturellement moins parce que votre cerveau a perçu que vous lui avez amené une dose de plaisir.

Surtout en cette période de confinement où on a tendance à grignoter davantage, il faut faire attention ?

Avec l'AP-HP, nous avons mis en place l'application NUTRIcovid, on a mis en évidence au moins pendant le premier confinement que les Français, et lors du second, ont davantage grignoté, ont davantage consommé des aliments transformés. Plus de 50% des Français ont pris du poids. Il faut faire attention et c'est pour ça que NUTRIcovid est là pour aider, c'est un programme public. C'est une possibilité pour tout le monde d'être accompagné, d'être conseillé, dans la période de confinement et des fêtes pour éviter de prendre du poids et pour utiliser l'alimentation pour booster son immunité avec notamment de très bons produits de saison, les agrumes et les kiwis. On manque de vitamines C. Il y a un intérêt à avoir des apports en vitamine C, 110 mg/jour. Si vous consommez un kiwi par jour, vous allez pratiquement atteindre cet objectif et vous allez probablement vous sentir mieux et avoir la vitamine C, dont on a tant besoin dans cette période.

Après les fêtes on se rend normalement à la salle des sports, mais là, elles sont fermées, comment fait-on ?

Ce que nous conseillons à nos patients dans NUTRIcovid, c'est une chose simple, c'est de faire les 10 000 pas par jour. C'est une contrainte, mais ça fonctionne. Ça fait du bien à la fois au corps et au psychisme. Il faut utiliser un compteur de pas. Je ne dirais pas qu'on remplace les activités physiques mais ça permet d'éviter les dégâts et 'à 10 000 pas on ne grossit pas', c'est notre slogan et ça s'est souvent vérifié auprès de nos patients avec des études que nous avons réalisées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.