Alimentation : la victoire du camembert normand

La justice a donné raison aux producteurs de camembert normand. Les industriels n'ont plus le droit d'utiliser la mention "fabriqué en Normandie". 

France 2

Depuis le 1er janvier, il sera interdit d'utiliser l'appellation "fabriqué en Normandie" pour le camembert ; seul restera normand le camembert muni d'une étiquette jaune protégée. Les équipes de France Télévisions se sont rendues dans une fromagerie qui fabrique le traditionnel camembert de Normandie. Le lait cru est issu à 50% de vaches normandes. Une fois caillé et durci, il est tranché puis déposé à la louche. "C'est un savoir-faire, un héritage, c'est important", explique le fromager. 

Des coûts de production plus élevés

Dans une usine de camembert industriel, le procédé est plus expéditif : il suffit simplement de répartir le lait caillé dans les moules. Une différence qui se ressent dans les coûts de production. "Pour un camembert vendu 3 euros en supermarché, on va avoir 1 euro de main d'œuvre, pour un industriel, on reste dans le 10 centimes", explique David Aubrée, directeur de la fromagerie Reo. Les industriels devront trouver une autre appellation pour un produit qui représente 90% du marché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une filiale du groupe Lactlalis a annoncé rappeler près de 6 000 boîtes de camembert, le 12 mars 2019. 
Une filiale du groupe Lactlalis a annoncé rappeler près de 6 000 boîtes de camembert, le 12 mars 2019.  (PIERRE GINET-DRIN / AFP)