Cet article date de plus de sept ans.

Alerte à la pollution aux particules en Ile-de-France

De 5h30 à minuit, la vitesse maximale sur les voies normalement limitées de 90 à 130 km/h est réduite de 20 km/h. Sur le périphérique, elle passe de 70 à 60 km/h.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le périphérique parisien, le 29 janvier 2009. Vendredi 7 mars 2014, la vitesse y est abaissée de 10 km/h en raison de la pollution. (BORIS HORVAT / AFP)

On suffoque en Ile-de-France. L'alerte aux particules, le plus haut seuil de mise en garde, est déclenché vendredi 7 mars par l'agence de surveillance de qualité de l'air Airparif et la préfecture de police. La région connaît un épisode de pollution depuis trois jours.

 

De 5h30 à minuit, la vitesse maximale sur les voies normalement limitées de 90 à 130 km/h est réduite de 20 km/h. Sur le périphérique, elle passe de 70 à 60 km/h. Entre autres mesures, les feux de cheminée sont interdits, et il est recommandé à la population de "reporter les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou en intérieur", et éviter les promenades pour les enfants de moins de 6 ans.

 

 (AIRPARIF)

Le niveau d'alerte est déclenché à partir d'une concentration en PM10 (particules au diamètre inférieur à 10 micromètres) de 80 microgrammes de particules par mètre cube d'air. Le seuil d'information, déclenché à partir d'une concentration de 50 microgrammes, a été dépassé mercredi et jeudi en Ile-de-France. Vendredi, le niveau oscille entre 70 et 85 microgrammes, selon le bulletin de la préfecture de police. Autre pollution : le dioxyde d'azote, gaz irritant pour les bronches émis par les véhicules. L'agence régionale prévoyait un dépassement du seuil d'information vendredi, soit une concentration de 200 microgrammes par mètre cube d'air en moyenne horaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.